Comment le café est-il décaféiné ?

Si vous buvez un café avec toute sa caféine vous ne fermez plus l’œil ? Vous ne jurez que par votre déca ? Vous vous inquiétez sur les méfaits de la décaféination sur le goût de votre breuvage, ou plus grave, sur les effets potentiels sur la santé ? On fait le point ici et on répond à toutes vos questions.

La méthode

La caféine : drogue légale et meilleure amie des réveils difficiles comme des travailleurs acharnés a pourtant aussi de nombreux désavantages. Anxiété, insomnies voire problèmes cardiaque … Limiter sa consommation ne peut sans doute pas être une mauvaise idée. C’est là la grande question des amateurs de café.

Il existe plusieurs méthodes pour décaféiner le contenu de votre tasse, mais le but est à chaque fois le même : retirer entre 96 et 99% de la caféine contenue dans le grain de café encore vert. Nous allons ici détailler les deux principales.

La première, la plus répandue mais en voie de remplacement, consiste à rendre le grain de café vert poreux grâce à un passage sous la vapeur. Ensuite, ceux-ci sont associés à des solvants (du chlorure de méthylène ou de l’acétate d’éthyle) qui dissolvent la caféine. Ces produits chimiques sont ensuite éliminés par distillation et rinçage. Toutefois, le risque que des résidus de ces produits ne soient pas éliminés est important. Et même si, quand ils sont consommés dans des quantités si infimes, les risques pour la santé sont très faibles, il n’est pas attrayant de consommer ces produits chimiques.

C’est pour cela qu’une seconde méthode a le vent en poupe. Il s’agit de faire passer du dioxyde de carbone (CO2) à l’état supercritique (un état de la matière ou celle-ci a à la fois des propriétés du gaz et du liquide) dans les grains de café, ce qui a pour propriété de dissoudre 97 à 99% de la caféine contenue. Cette technique beaucoup plus saine se développe largement, notamment du côté des cafés bio puisque c’est la seule technique qui puisse obtenir ce label.

Conséquences pour la santé

Selon la Food and Drugs Administration (l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux), les solvants issus de la décaféination chimique du café représente un risque « essentiellement non-existant ». Alors si l’idée de boire du café au dissolvant vous inquiète, ne le soyez pas exagérément. De plus, le café, outre la caféine, possède de nombreuse substance plus ou moins vertueuses pour votre organisme. Il est par exemple riche en antioxydants, spécialement efficace dans la prévention des cancers ou du diabète.

Toutefois, si le café décaféiné possède bien moins de caféine que le café standard, il n’est pas pour autant totalement dénué de cette substance. Ainsi, on estime que la consommation d’une dizaine de tasse de « déca » correspond à une tasse de café non-décaféiné.

Le « déca », vraiment moins bon ?

 

Si la rumeur est tenace sur le goût plus insipide du café décaféiné, à la dégustation, celle-ci ne semble pas réellement fondée. Une méthode de décaféination existe en faisant tremper pendant des heures dans de l’eau, mais elle est peu utilisée. Celle-ci altère belle et bien la saveur du café. Toutefois, les autres méthodes, bien plus rapides, ne semblent pas changer ni la composition ni les qualités gustatives des grains de café.

Le café décaféiné semble alors bien plus vertueux qu’il y a quelques années dans sa conception. De plus, il n’altère ni en goût ni en qualité le grain de café. Toutefois, le décaféiné ne représentait en 2015 que 4,2 % des ventes de café en France.

Si vous avez encore des doutes sur le goût et la qualité du café décaféiné, nous vous conseillons de tester les produits de ce site : https://www.cafesmiguel.fr/207-decafeines-moulu-grain

Vous n’aurez sûrement plus le même avis après !