Créer un potager d’intérieur : mode d’emploi

Cultiver son propre potager en intérieur, c’est possible ! Certains légumes, fruits ou aromates ne s’y prêtent pas mais la tendance de l’urbangardenlaisse le champ libre à de nombreuses possibilités. Mode d’emploi pour créer un potager d’intérieur !

Comment débuter son potager d’intérieur ?

Les plants à cultiver en appartement peuvent être cultivés en pots de terre, en jardinières ou en bacs. L’important est que ces contenants comportent ce qu’on appelle des trous de drainage : ils vont permettre d’évacuer l’eau par le bas lors de l’arrosage. Cela évitera aux racines de se noyer.

Le bon écoulement de l’eau peut aussi être optimisé en mettant des gravillons ou des billes d’argile au fond. Sous le contenant, il est recommandé de placer des soucoupes afin de récupérer le surplus d’eau.

Où placer le potager d’intérieur ?

Le potager urbain, dans l’idéal, nécessite un balcon. L’écosystème incluant des abeilles et insectes va permettre de faire pousser les plants dans de bonnes conditions. Pour les personnes ne disposant pas d’un balcon, une jardinière ou un bac pourront être placés en rebord de fenêtre. Le premier critère de leur emplacement est l’apport de lumière : plus la fenêtre choisie est ensoleillée mieux c’est ! Il est important de noter que les graines poussent moins bien en intérieur qu’en jardinière donnant sur l’extérieur.

Selon la place disponible, vous pouvez opter pour la cuisine ou le salon en choisissant une pièce qui puisse être aérée facilement. Dans l’idéal, il faudra éviter les pièces orientées vers le nord.

Quels plants choisir ?

Les fruits et légumes les plus adaptés pour une culture en appartement sont notamment les tomates, cornichons, poivrons, fraises, groseilles, citrons, aubergines… Leurs graines poussent facilement en jardinière et vous permettront de vous vanter durant des apéros bio ou dîners bio concoctés avec amour. Vous pouvez aussi faire pousser vos propres aromates qui demandent peu d’entretien et prennent peu de place.

Lors de votre achat en jardinerie, prenez en compte les besoins en eau et en nutriments des végétaux si vous souhaitez les placer dans le même contenant. Dans l’idéal, ils devront avoir les mêmes besoins. En outre, certaines plantes sont toxiques pour d’autres, tandis qu’au contraire certaines associations font des merveilles par exemple sur la saveur.

Faire pousser des aromates en appartement

Vous pouvez opter pour toutes sortes d’herbes aromatiques : menthe, basilic, thym, romarin, persil, ciboulette, estragon, sauge, laurier, aneth, coriandre, sarriette, cerfeuil, oseille… Le choix en aromates est vaste et même sans avoir la main verte, vous pourrez craquer sans inquiétude et préparer de délicieux plats et même des goûters bio : tartelettes fraise basilic, nems mangue menthe, compotée d’abricots au romarin…

Pour jauger la luminosité nécessaire, sachez que si les feuilles rétrécissent et les tiges s’allongent, il faudra davantage de lumière. Si des tâches apparaissent sur l’aromate, mettez-le dans un endroit moins ensoleillé.Pour cueillir les aromates, prélevez quelques feuilles selon vos besoins en partant du haut de la plante. Lorsque la plante arrive à maturité, il est important de couper la tige au tiers en partant de la base.

Pour conserver vos aromates quelques jours, vous pouvez les enrober dans un linge humide et les placer au frais. Si vous les ciselez, n’hésitez pas à les congeler pour conserver toute leur fraîcheur et leur goût.