Les effets du thé vert sur la performance sportive

Le thé vert a longtemps fait l’objet de recherches pour ses propriétés bénéfiques pour la santé, mais que peut-il faire pour les athlètes? Andrew Hamilton examine les dernières découvertes, dont certaines suscitent un réel engouement dans la communauté scientifique du sport… Originaire de Chine, il y a environ 2 000 ans, le thé est aujourd’hui la boisson la plus consommée au monde après l’eau. Étant donné sa consommation répandue, il n’est pas surprenant que le thé ait été étudié pour ses propriétés potentiellement bienfaisantes. Les premières spéculations reposaient en grande partie sur des rapports purement anecdotiques, mais des recherches récentes indiquent que le thé (et en particulier le thé vert) semble réellement avoir des effets bénéfiques sur la santé, entre autres.

Qu’est-ce que le thé vert?

Tout le thé est fabriqué à partir des feuilles d’une plante appelée « CamelliaSinensis». Bien que la majeure partie du thé consommé en Occident soit du thé noir, il existe en réalité deux types principaux, en fonction du procédé de fabrication utilisé (voir la figure 1):

  1. Thé vert non fermenté, produit en séchant et en cuisant à la vapeur les feuilles fraîches pour désactiver une enzyme appelée polyphénol oxydase. L’inactivation de cette enzyme aide à prévenir l’oxydation (via un processus connu sous le nom de fermentation) de certains des composés clés du thé associés à la santé ;
  2. Le thé noir (et rouge) fermenté, qui subit une étape complète de fermentation post-récolte avant le séchage et la cuisson à la vapeur. Cette fermentation conduit à une oxydation fortement accrue et à une réduction subséquente de la concentration finale de certains des composés essentiels pour la santé décrits ci-dessous.

Bien que le thé noir et le thé vert aient été étudiés pour leurs bienfaits sur la santé, c’est le thé vert qui intéresse le plus les scientifiques. En effet, le thé vert contient des niveaux significativement plus élevés de puissants antioxydants naturels appelés «flavénoïdes». Il existe de nombreux types de flavénoïdes dans le règne végétal ; dans le thé vert cependant, les principaux flavonoïdes sont des « catéchines », dont quatre sont présentes à des concentrations élevées:

  • épigallocatéchine-3-gallate (EGCG) – environ 59% de la teneur totale en catéchine;
  • épigallocatéchine (EGC) – environ 19% du total;
  • épicatéchine-3-gallate (ECG) – environ 13% du total;
  • épicatéchine (EC) – environ 6,4% du total.

Le contenu exact et la proportion de catéchines dépendent de la façon dont le thé est traité, mais il est important de noter que c’est d’abord ces catéchines que les scientifiques considèrent maintenant comme les composés responsables des principaux bienfaits du thé vert sur la santé, et ensuite, tous ces composés (en particulier l’ECGC) sont beaucoup plus abondants dans le thé vert que dans le noir. Pour en profiter un maximum, préférez le thé bio en vrac car les feuilles sont entières tout comme les molécules que nous venons de voir.