Les vaccins pour éviter les maladies tropicales

Didier Raoult sur les précautions vaccins

Pour voyager en toute sérénité et limiter les risques de contracter une maladie tropicale, il est préférable de vérifier sa couverture vaccinale.

 

Vaccins, des recommandations universelles

Didier Raoult, de l'IHU, sur la vaccination

Les recommandations de vaccination

Pour préparer un voyage, notamment vers des pays tropicaux, il est important d’être à jour des vaccins recommandés et obligatoires en France. D’éventuels rappels pourront alors être effectués. Certains sont obligatoires depuis plusieurs années (Diphtérie, Tétanos, Polio) et pour les enfants nés à partir de janvier 2018, l’obligation vaccinale comprend désormais : ROR (Rougeole, Oreillons, Rubéole), Coqueluche, Hépatite B, Méningocoque C, Haemophilus influenza B et Pneumocoque.

Les personnes âgées et les nourrissons étant plus fragiles, des vaccinations complémentaires telles que la Tuberculose (BCG), la grippe, la varicelle ou le zona peuvent être recommandées.

Pour plus d’informations : « La Vérité sur les Vaccins », publié l’année dernière par Didier Raoult, directeur de l’IHU Méditerranée à Marseille.

 

Les précautions pour les voyageurs

Didier Raoult sur les précautions vaccins

Avant un voyage, les précautions vaccins

Un séjour prolongé à l’étranger ou de simples vacances nécessitent de se renseigner au préalable sur les vaccins à effectuer. Les vaccinations universelles suffisent dans des pays sans risques de santé particuliers. Mais des maladies tropicales peuvent être contractées dans les pays des Tropiques comme l’Afrique du Sud, l’Amérique centrale, l’Amérique du Sud et l’Asie du Sud. Ces maladies infectieuses sont provoquées par des climats chauds et humides, des insectes, ou une hygiène précaire.

 

 

Le vaccin contre la fièvre jaune, indispensable

Cette vaccination est indispensable dans les pays d’Afrique intertropicale ou d’Amérique du Sud, même en l’absence d’obligation administrative. Elle est cependant obligatoire en Guyane chez les enfants de plus de 12 mois et pour les voyageurs ou les adultes résidant dans le pays. Cette maladie mortelle est transmise par certains moustiques et le vaccin diminue très fortement les risques de l’attraper. Il est valable pendant 10 ans, et la protection est effective seulement 10 jours après l’injection. Seuls les centres de vaccinations sont habilités à vacciner contre la fièvre jaune.

 

La fièvre typhoïde

Se faire vacciner contre la fièvre typhoïde est recommandé pour les adultes et enfants de plus de 2 ans qui voyagent dans des pays où l’hygiène est précaire et lorsque la maladie est présente. C’est le cas de l’Inde et des pays voisins. L’Afrique, l’Amérique du Sud et l’Asie du Sud-Est sont également des zones à risque. La maladie se transmet par l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés. L’injection doit être réalisée au moins 15 jours avant le départ et elle est valable 3 ans. Ce vaccin limite les risques de contracter la maladie, mais il ne protège pas totalement. Il faut donc prendre des précautions : lavage des aliments, éviter les eaux stagnantes, boire de l’eau bouillie…

 

Encéphalite japonaise

Cette maladie, transmise par les piqûres de moustiques, sévit en Asie et en Océanie. La vaccination n’est pas obligatoire, mais elle est recommandée pour des séjours de plus d’un mois dans des zones rurales, surtout en période de mousson. Deux doses sont alors injectées, espacées de 28 jours.

 

Hépatite A

Le risque est élevé dans des pays à l’hygiène précaire, mais cette maladie est rarement mortelle. Elle se transmet par l’eau et les aliments et peut être évitée grâce au vaccin. Il doit être effectué 15 jours avant le départ et assure une protection pendant 10 ans. Une dose de rappel est également administrée 6 à 12 mois plus tard.

 

Méningite à méningocoque

Cette vaccination est obligatoire pour les voyageurs en pèlerinage à la Mecque. Elle est également conseillée aux personnes séjournant dans des zones qui connaissent régulièrement des épidémies, notamment en Afrique subsaharienne. La protection dure 3 ans, et elle est effective 10 jours après l’injection.

 

Le vaccin contre la rage

Le vaccin n’est pas obligatoire, mais il est recommandé pour des personnes qui se rendent dans des lieux isolés ou qui seront en contact avec des animaux comme les vétérinaires.

 

De la prévention contre le paludisme

Pour certaines maladies tropicales comme le paludisme ou la dengue, il n’existe aucun vaccin. Il faut donc prendre des précautions en se munissant d’insecticides ou suivre un traitement préventif vendu en pharmacie.

1 Commentaire

  1. admin

    veuillez ajouter une image a la une et les metas

L'ajoût de commentaire est désormais suspendu.