Les mycoses, des maladies infectieuses à prendre au sérieux

maladies infectieuses, didier raoult, marseille

Les mycoses doivent être traitées pour éviter les complications. Elles se présentent sous différentes formes et peuvent toucher tous les sujets, enfants, adultes, femmes et hommes. Personne n’est épargné, et pourtant cette infection est souvent négligée.

 

Les différentes formes de mycose

mycoses maladies infectieuses pr didier raoult

Les mycoses, maladies infectieuses

Plusieurs types de mycoses existent, à savoir :

 

  • la teigne ;
  • les mycoses buccales ;
  • les mycoses gynécologiques ;
  • les mycoses des ongles et des pieds.

La teigne touche principalement les enfants. Les signes avant-coureurs sont la formation d’une tache rouge sur la tête, la présence des pus et la peau pelée.

 

La fragilité de la peau des bébés et la faiblesse de leurs défenses naturelles les exposent aux mycoses buccales. Elles se manifestent par un érythème fessier accompagné de quelques lésions.

Chez les adultes, notamment chez les seniors, les mycoses de la bouche sont provoquées par les champignons du type candida. Les symptômes diffèrent selon le cas. Des dépôts blanchâtres, accompagnés de brûlures et de picotements, sont les principaux signes avant-coureurs du muguet. Lorsque les dépôts blanchâtres sont localisés aux coins des lèvres, il s’agit des perlèches.

 

Les mycoses vaginales touchent les femmes, au moins une fois dans leur vie. Elles sont dues à la multiplication des champignons candida albicans qui se trouvent dans le vagin. Les changements hormonaux sont les premiers responsables de la prolifération desdits champignons. Habituellement, les femmes enceintes ou en ménopause, ainsi que les mères qui allaitent sont les plus exposées.

 

Les sportifs peuvent également être victimes de mycoses des ongles ou des pieds. Elles se traduisent par le jaunissement et le changement d’aspect et de structure des ongles. Les champignons responsables de ces maladies infectieuses peuvent être contractés dans les saunas, les salles de sports et les piscines. Cette infection peut être évitée en adoptant de bonnes habitudes et une meilleure hygiène.

 

L’importance de consulter et de traiter

maladies infectieuses, didier raoult marseille

Mycoses

Sans consultation, il n’est pas possible d’avoir un diagnostic exact de l’infection. La prise en charge peut avoir lieu trop tard et le risque de récidives est imminent, raison pour laquelle il est crucial de prendre cette maladie infectieuse au sérieux.

 

Les personnes touchées peuvent contaminer leur entourage. La consultation permet de diagnostiquer l’infection, de la traiter et de limiter sa propagation. Elle peut atteindre rapidement le cuir chevelu, les plantes des pieds, les ongles et la peau. Les symptômes peuvent être embarrassants.

 

Ces infections doivent être prises en charge à temps pour éviter que le traitement ne devienne pas compliqué. Elles peuvent s’aggraver en l’absence d’un traitement adapté. C’est le cas des mycoses des ongles et des pieds, qui sont très résistantes et qui peuvent survivre longtemps.

 

Toutes les mycoses se traitent avec des antifongiques. Les infections de la bouche se soignent avec des antifongiques sous forme de comprimés ou de bains de bouche. Pour traiter les mycoses gynécologues, les antifongiques sous forme d’ovules, de pommade ou de comprimés sont nécessaires.

 

Les gestes préventifs à privilégier

 

Une bonne hygiène au quotidien peut pallier la contraction de cette maladie. L’utilisation de l’eau claire, de linges bien secs et propres, et aussi de produits nettoyants doux est à privilégier.

Pour les mycoses des pieds, il est conseillé de sécher les pieds de porter des chaussures confortables et de bien laver les chaussettes. Quant au muguet, il faut veiller à la qualité des appareils dentaires.

Les gens ont tendance à considérer la mycose comme une infection banale. Pourtant sa négligence peut entrainer des conséquences désagréables, et surtout nuire au bien-être. Il est préconisé de bien la traiter en suivant la prescription du médecin.