Passer au régime crudivore : pourquoi et par où commencer

crudivorisme, thierry casasnovas, régénère

L’été arrive, les beaux jours pointent le bout de leur nez. Et on commence à vouloir se sentir bien dans son corps, bien dans sa tête, plus léger. Pour une meilleure forme physique et mentale, l’alimentation joue évidemment un rôle primordial. Évidemment, on entend beaucoup parler de régimes flexitarien, voire végétarien, qui permettent  de se sentir mieux dans son corps. Mais qu’en est-il du régime crudivore, souvent vanté pour les nombreux nutriments qu’il offre à l’organisme ? On fait le point avec Thierry Casasnovas, expert en la matière.

Le crudivorisme, quelques rappels de base

crudivorisme, thierry casasnovas, regeneration

Le régime crudivore, quelques rappels

Le régime crudivore, contrairement au régime végétarien, est souvent décrit comme « détofixiant ». Il a la réputation d’effectuer une réelle détoxification de l’organisme.

Comment est apparu le régime cru ? Celui-ci est apparu afin de profiter du maximum de nutriments possibles. En effet, la cuisson détruit la majorité des nutriments bénéfiques à la santé.

Ce choix de régime ne s’inscrit pas que dans une démarche santé, rappelle Thierry Casasnovas. En effet, beaucoup de crudivores justifient aussi leur changement d’alimentation par des raisons écologiques. En effet, en mangeant cru, on mange des produits locaux, on fait attention à consommer des fruits et légumes de saison, on mange sans pesticide…

Les aliments principaux du régime cru sont évidemment les fruits et légumes. Évidemment, on les choisit biologiques. Cela permet d’avoir le moins de pesticides ou produits nocifs possibles. Mais on les agrémente évidemment de graines, d’algues, d’huiles… Beaucoup ont encore des à priori négatifs sur ce type de régime, et pensent qu’on y mange toujours la même chose. C’est faux ! Même certains grands chefs se mettent au cru. Par exemple, le chef Alessandro Porcelli a monté en 2009 un collectif nommé « Cook it Raw ».

 

Passer au régime cru

Détox crue, conseils de Thierry Casasnovas

Passer au crudivorisme

Évidemment, il n’est pas obligatoire de passer au régime cru d’un coup, du jour au lendemain. On peut commencer par incorporer de plus en plus d’aliments crus à son alimentation. Par exemple, au petit-déjeuner : on remplace ses céréales par des fruits, on boit des jus…

Le régime crudivore peut s’adapter à vos convictions et vos goûts. Certains crudivores sont végétaliens, c’est-à-dire qu’ils ne consomment aucun aliment d’origine animale. Les non végétaliens, eux, peuvent passer au crudivorisme, en consommant du poisson cru (des sashimis, par exemple, ou encore des ceviches) ou de la viande crue (les tartares, les carpaccios…).

On peut trouver de nombreuses recettes crue. De plus en plus font leur apparition. On peut créer un nombre incalculable de salades de légumes / fruits, et ne pas hésiter à faire des mélanges avec beaucoup de goût et de nutriments. Par exemple, pour le dîner, on peut se servir une grande salade avec des champignons, de la courgette, des jeunes pousses, de l’avocat, du citron, de l’ail, de l’huile d’olive, et un peu de sel. On peut évidemment rajouter quelques pistaches pour un côté croquant, ou quelques amandes…

Commencer par des détox

Pour commencer, certains effectuent des périodes de détox, explique le fondateur de l’association Régénère. Par exemple, certains effectuent une semaine de cru avant ou après Noël. Cela peut être une bonne façon de s’alimenter de manière naturelle, ou bien pour se purifier de temps en temps. C’est également un moyen pour se rendre compte que le régime crudivore fait du bien au corps, qu’il est peu contraignant, et surtout qu’il peut s’avérer très varié.

Attention cependant avant de se lancer. Si on mange très peu de fruits et légumes crus, les intestins peuvent réagir. On commence donc doucement, avec des jus de légumes et de fruits frais et bio. On introduit les aliments crus petit à petit. Évidemment, au moindre doute, à la moindre douleur ou sensation étrange : on demande conseille à son/a médecin, à un.e diététicien.ne….