Reconnaître l’eczéma des mains

L’ eczéma des mains (ou dermatite) peut être classé comme étant d’origine constitutionnelle, de contact ou mixte. Elle peut être associée ou non à une dermatite sur d’autres parties du corps.

– Origine constitutionnelle : dermatite atopique, pompholyx, dermatite nummulaire.

– Dermatite de contact : dermatite irritative, dermatite allergique.

Les conséquences professionnelles peuvent être importantes, et une dermatite des mains peut empêcher le patient de travailler. La dermatite des mains est particulièrement fréquente dans les secteurs du nettoyage, de la restauration, de la métallurgie, de la coiffure, des soins de santé et de la mécanique.

Caractéristiques cliniques

L’eczéma des mains peut affecter les paumes, le dos ou les deux. Elle commence souvent par une plainte légère et intermittente, mais elle peut devenir de plus en plus grave et persistante. Elle peut se manifester de manière aiguë (avec des cloques et un œdème) ou persister sous la forme d’une infection chronique caractérisée par une peau sèche et des fissures.

La plupart du temps, la dermatite des mains est bilatérale et assez symétrique, mais certaines formes de dermatite de contact peuvent être unilatérales ou asymétriques, avec une tendance à favoriser la main dominante.

La dermatite atopique

Les personnes atteintes d’eczéma atopique peuvent développer une dermatite non spécifique de la main à tout âge. Elles sont également plus sujettes aux dermatites d’irritation de contact que les non-atopiques en raison d’une fonction défectueuse de la barrière cutanée. Différents tableaux cliniques peuvent apparaître.

La dermatite allergique de contact

Une hypersensibilité immunologique spécifique peut entraîner des réactions immédiates ou retardées.

L’urticaire de contact immédiate est le plus souvent causée par les gants en latex. Les démangeaisons durent environ 20 minutes. Parmi les autres causes figurent la paraphénylènediamine (teinture capillaire permanente), les parfums, les plantes et les poissons. L’urticaire de contact est généralement localisée mais peut rarement précipiter une anaphylaxie généralisée.

La dermatite de contact allergique est retardée pendant des heures ou des jours après le contact, il peut donc être difficile d’en identifier la cause. Il existe un très grand nombre d’éléments susceptibles de provoquer une dermatite de contact allergique, notamment le nickel et d’autres métaux, les parfums, les accélérateurs de caoutchouc, les teintures capillaires, les adhésifs et les conservateurs.

Une fois qu’une allergie spécifique a été identifiée et confirmée par des tests épicutanés, le contact avec le matériau en cause doit être strictement évité à long terme pour faire disparaître la dermatite et empêcher sa réapparition.

Diagnostic différentiel

La dermatite des mains est le plus souvent confondue avec les affections cutanées suivantes :

– Psoriasis : plaques érythémateuses et squameuses bien délimitées sur la paume, parfois associées à un psoriasis typique des ongles. Le psoriasis ne provoque pas de démangeaisons particulières mais peut entraîner des fissures douloureuses.

– Pustulose palmoplantaire (psoriasis pustuleux localisé) : pustulose persistante, généralement sur une base érythémateuse, affectant la paume centrale.

– Kératolyse exfoliative : desquamation focale récurrente sur les doigts, les paumes et la plante des pieds.

– Le carcinome épidermoïde in situ (maladie de Bowen) peut se présenter sous la forme d’une plaque squameuse rouge persistante ressemblant à une dermatite chronique. Il est généralement asymptomatique.

– Tinea manuum : tache unilatérale s’élargissant progressivement avec un bord squameux ou pustuleux et une mycologie positive. La teigne aiguë est généralement due à un organisme zoophile tel que Trichophyton verrucosum (teigne du bétail) ou Microsporum canis (teigne du chat). Le tinea chronique accompagne parfois le tinea pedis et se présente sous la forme d’une augmentation des marques cutanées accompagnée d’une légère sécheresse et d’une desquamation.