Traitement et thérapie de l’endométriose

douleur-endometriose

Photo Credit: Louis Chiasson via Compfight cc

L’endométriose est une maladie gynécologique liée à la survenue d’un tissu identique à la muqueuse utérine formé à l’extérieur de l’utérus et touchant différents organes internes du corps.

Ses symptômes sont des douleurs fortes survenant dans la région de l’abdomen lors des règles précisément, et une infertilité dans les cas d’une endométriose sévère ou grave. Si les causes de cette maladie restent encore aujourd’hui mystérieuses, il existe des traitements et des diagnostiques pour éviter le pire et soulager les douleurs.

Pour en savoir davantage sur cette maladie et les traitements possibles, vous pouvez consulter le site de l’association Espoire dédiée à la recherche et l’innovation pour soigner l’endométriose pelvienne profonde.

Qu’est-ce que l’endométriose ?

Un traitement adapté aux symptômes

Il existe des endométrioses asymptomatiques qui ne causent pas de douleur ni de risque d’infertilité. Dans ce cas, les symptômes n’étant pas généralement détectés, il y a nul besoin pour la patiente d’avoir recours à traitement quel qu’il soit. En revanche, dès l’arrivée des douleurs et selon leur intensité et sévérité, un examen clinique (Échographie, IRM, cœlioscopie…) est mis en place afin de diagnostiquer au mieux l’importance et la gravité des lésions. Pour cela une analyse du tissu11-endometriose-traitement endométrial par prélèvement lors d’une laparoscopie est alors entreprise.

Traitement de première intention

Pour des douleurs faibles, il est généralement prescrit par les spécialistes de l’endométriose un traitement médical à base d’hormones et visant une aménorrhée (arrêt des règles). Dans ce cas, les contraceptifs hormonaux restent les traitements les plus utilisés, ils réduisent les douleurs en empêchant la survenue des menstruations.

Et si la douleur persiste, le recours à la chirurgie?

Néanmoins si les douleurs s’estompent rapidement par ce premier mode de thérapie, il s’avère difficile de freiner l’évolution des lésions. C’est pourquoi, un bon diagnostique est capital. Il permet d’évaluer la nécessite d’avoir recours à la chirurgie tout en sachant que cette solution de traitement reste la référence malgré tout. En effet, le geste chirurgical permet de retirer les lésions et de retrouver des organes sains. Grâce aussi à ce traitement, les douleurs peuvent disparaître durablement voire même totalement. L’intervention la plus fréquente est à ce stade la laparoscopie chirurgicale, efficace pour retirer les lésions d’endométriose et mettre ainsi fin au circuit nerveux transmetteur de douleur. Comme toute intervention chirurgicale, aussi minime soit elle, elle comporte des risques et nécessite pour cela un diagnostique fiable et doit être envisagée qu’après avoir constaté l’échec ou l’inefficacité des autres traitements médicamenteux.

Sylvie Joigneaux, Céline Fusco, Julien Lecluze, Chantal Prudent-Bertolotti (IBODE, chirurgie digestive, Cochin)