Trouver le bon psy qui apportera des conseils de professionnels

psycho

Sujet longtemps tabou, le recours aux psychologues se démocratise. Depuis quelques années maintenant, la santé mentale représente l’un des grands enjeux de notre société. Une évolution notable mise en exergue par la pandémie. Le mal-être et la détresse touchent désormais les individus les plus jeunes comme les plus âgés. Mais démarcher un spécialiste ne constitue pas une décision évidente. Voici quelques conseils pour vous aider dans votre approche.

Choisir le bon moment : l’étape fondatrice d’une thérapie

Consulter un psychologue nécessite un cheminement intérieur profond. L’exercice du spécialiste s’appuie sur l’envie viscérale du patient d’effectuer un travail sur lui-même. Il est donc essentiel pour vous de réfléchir aux raisons qui vous poussent à prendre contact avec un praticien. Si le moment n’est pas propice, ne vous forcez pas. La contrainte n’amène jamais rien de productif. Que vous soyez enfermé dans une problématique ou que vous éprouviez le besoin d’extérioriser une détresse persistante ou passagère, le recours au psychologue reste un choix légitime. En outre, sachez que rien ne vous oblige d’en discuter avec vos proches : si vous considérez cette approche comme intime et que l’avis de votre entourage ne vous aide pas, ne dites rien. L’important est d’écouter ce que vous ressentez.

Dénicher le bon professionnel

Une fois vos attentes définies, reste à déterminer le professionnel qui vous accompagnera. Mais comment choisir un psychologue? Trouver le bon praticien nécessite une recherche préalable. Renseignez-vous sur les divers procédés existants. De nos jours, le secteur thérapeutique inclut des domaines variés comme la psychothérapie, la psychologie ou encore la psychiatrie. Chaque spécialiste emploie ses propres méthodes. À vous de discerner l’approche qui vous convient par le biais d’une décision mûrement réfléchie. Dans un souci de praticité, choisissez une zone géographie peu éloignée de votre résidence : cela vous évitera les inconvénients du trajet. Un lieu de consultation à proximité octroie un confort psychologique indispensable.

L’échange, le facteur déterminant

Le rapport avec un psychologue s’établit en trois étapes : le contact initial, le premier rendez-vous et l’alchimie. Le premier contact est fondamental : s’il n’instaure pas de cadre définitif, il symbolise néanmoins le premier pas de votre thérapie. Vient ensuite la première entrevue. Cette séance constitue une phase décisive : vous vous entretenez avec le praticien et définissez vos besoins. Mais le moteur d’une thérapie repose sur l’interaction entre vous et votre psychologue. Sans relation de confiance, votre thérapie n’aboutira pas au résultat escompté. Vos échanges doivent être patients, libres et sincères. Sachez également que votre interlocuteur ne dispose d’aucune solution miracle : il vous soutient, mais une partie du travail reste de votre fait.

Le recours au psychologue, une solution qui se généralise

Consulter un psychologue est un choix compréhensible et justifiable. En septembre dernier, le gouvernement a annoncé une mesure inédite : le remboursement de huit séances d’accompagnement psychologique sur prescription médicale. Une décision forte dans un contexte de pandémie où la santé mentale de bon nombre de Français s’est détériorée.