La prise d’empreinte dentaire : pourquoi faire?

Que ce soit pour la confection d’un appareil dentaire partiel ou complet, avant la pose d’une couronne ou encore celle d’un bridge, il est primordial pour le chirurgien-dentiste d’avoir un modèle fidèle et parfaitement identique à la morphologie du patient. Pour qu’il puisse effectuer cette pose de prothèse, il lui est donc nécessaire de procéder à une prise d’empreinte dentaire. Celle-ci lui permet de tenir compte des dents à remplacer, de celles qui sont à proximité mais aussi de l’imbrication de la mâchoire.

La prise d’empreinte dentaire sera directement effectuée par le chirurgien-dentiste ou par un orthodontiste.

Comment procède-t-on pour une prise d’empreinte dentaire?

Il existe deux façons de prendre des empreintes dentaires.
La première méthode, la plus ancienne, consiste à utiliser un porte-empreinte en métal sur lequel on dispose une pâte à base d’alginate (un gélifiant naturel végétal issu d’algues brunes séchées), de silicone ou encore de thiocols (élastomères de synthèse). Le porte-empreinte est ensuite introduit dans la bouche du patient qui devra fermement le maintenir entre ses dents durant environs 2 minutes.

L’autre méthode consiste à prendre les empreintes dentaires à l’aide d’un scanner numérique à main. Celui-ci est adapté à la bouche du patient et il suffit ensuite de venir simplement balayer les zones concernées. Aucun système de moulage n’est utilisé. L’empreinte est ensuite modélisée en 3D.

Quelle méthode choisir pour une prise d’empreinte dentaire ?

L’utilisation d’un porte empreinte et de pâte d’alginate est de moins en moins fréquente. Cette méthode est très peu confortable pour le patient, en particulier pour ceux qui ont les dents et les gencives sensibles. Le goût de la pâte peut également provoquer des nausées et des haut-le-cœur chez certaines personnes. La démarche est d’autant plus désagréable pour le patient lorsqu’il arrive que l’on soit obligé de réitérer plusieurs fois l’opération.

En revanche, opter pour une prise d’empreinte à l’aide d’un scanner numérique assure au patient un procédé sans contrainte. Aucun système de moulage n’est utilisé, l’opération est simple et rapide à effectuer. De plus, elle offre la possibilité au professionnel de visualiser le modèle très précis de l’empreinte en 3D et ainsi de pouvoir expliquer plus clairement à son patient les solutions qui aura à lui proposer.

En conclusion, lorsqu’il s’agit d’effectuer une prise d’empreinte dentaire, de nombreux spécialistes se tournent désormais vers la technique du scanner numérique sachant que celle-ci assurera à leurs patients une solution plus confortable. La pose de prothèse est, de plus, souvent mieux acceptée lorsque l’on utilise cette méthode car le patient est moins « brusqué »